-15% sur le site avec le code "STAYHOME" - commandes expédiées à la réouverture de la boutique - Service client disponible par email - Prenez soin de vous.

0

Votre panier est vide

Assemblage d'une montre Charlie en France, les différentes étapes

Assemblage d'une montre Charlie en France, les différentes étapes

L’assemblage de chacune de nos montres est réalisé en France. L'assemblage d'une montre correspond à une succession d'étapes incluant la mise en place du cadran, des aiguilles tout en respectant certains procédés participant à l’esthétique finale de la montre.

Nous allons vous présenter à travers cet article l’assemblage d'un de nos modèles.

Liste du matériel pour réaliser l’assemblage : 

  • Brucelles
  • Doigtier
  • Boîte de tournevis
  • Loupe 
  • Cloche
  • Rodico
  • Coussin d’emboîtage
  • Pose aiguilles
  • Leviers aux aiguilles
  • Protège cadran
  • Outil aux barrettes

 

Les différentes pièces à assembler : 

  • Cadran
  • Aiguilles (aiguille des heures, des minutes et des secondes)
  • Mouvement
  • Glace 
  • Boîtier
  • Cercle d’emboitage
  • Bracelet
  • Barrettes ressort pompe

Pour commencer l’assemblage, il faut manipuler le cadran avec soin. Il s'agit la partie visible de la montre et est constitué de deux pieds qui se glissent dans deux trous se situant dans la platine. Après avoir placé le cadran correctement, c’est а dire la tige de remontoir а 3h, il faut visser délicatement les vis qui se trouvent sur le flan de la platine au niveau des trous. Cette étape qui parait simple en aspect ne l'est pas forcément. Les pieds de cadran étant fragiles, il ne faut surtout pas forcer. 

 

La seconde phase est plus délicate, il s'agit de la pose des aiguilles. 

A l’aide du pose aiguille, il est important de "chasser" celles-ci. Cette étape consiste à aligner l'aiguille des heures (la plus petite des trois) bien en face du 12. Elle doit être proche du cadran sans pour autant toucher les index. La vérification se fait par un tour d'aiguille pour déceler si quelque chose l'empêche de tourner. L'opération est répétée pour l’aiguille des minutes. Cette dernière doit être à fleur de l’aiguille des heures sans pour autant la toucher et positionnée bien en face du 12. Un autre tour de vérification est indispensable. 

Enfin, afin de vérifier l’alignement des aiguilles, il faut se mettre à 18h : si les deux aiguilles sont parfaitement droites et sur la même ligne, alors la pose des aiguilles a été correctement faite. Si ce n’est pas le cas il faut retirer les deux aiguilles en utilisant les leviers aux aiguilles et un cache cadran, outil indispensable pour éviter les rayures.

 

Seulement après toutes ces vérifications, l’aiguille des secondes peut enfin être positionnée. Il faut manipuler celle-ci avec douceur afin de ne pas casser le pivot qui sert aussi pour la roue. Une fois les aiguilles placées correctement, les dernières vérifications concernent la propreté du cadran, du boitier et du verre. Un coup de rodico retire les traces de doigts et les dernières poussières éventuelles puis un coup de chasse poussière est passé а l’intérieur du boitier et sur le verre. Enfin, un dernier coup de chiffon microfibre efface les traces de doigts.

 

Après avoir vérifier la propreté de chaque élément, il est temps de les assembler. Pour cela, il faut retirer la tige de remontoir et placer le mouvement à l’intérieur du boitier. Il faut faire attention au sens dans lequel on positionne le mouvement : l’espace qui accueil la tige de remontoir doit se trouver en face de l’index des 3 heures.

Pour maintenir le mouvement et continuer l’habillage, il faut réinstaller la tige de remontoir sans oublier d'effectuer une dernière vérification de propreté avant.

 

Maintenant que le mouvement est propre, installé dans son boitier et la tige de remontoir bien fixée, il ne faut pas oublier le cercle d’emboitage qui permet de maintenir le mouvement dans le boitier. Une fois tout les éléments contrôlés et assemblés, il faut refermer ce dernier. Le mouvement est constitué d’un fond en acier inoxydable et est vissé au boitier via quatre petites vis. A l’intérieur de ce fond, une encoche est prévue pour la tige de remontoir (il faut faire correspondre l’encoche à la tige de remontoir). 

 

Le fond maintenant vissé et le boitier propre, il ne reste qu’une seule étape : choisir le bracelet et l’intégrer au reste de la montre.

 

Chez Charlie, nos bracelets contiennent deux barrettes ressort pompe avec un bouton poussoir. Ce système permet de mettre et d’enlever facilement les barrettes et donc de changer tout aussi facilement le bracelet.  Ce système ingénieux permet à quiconque de changer de bracelet en moins de 10 secondes, par soi-même et quand il le souhaite.

 

La montre est désormais prête à être portée ! 



Voir l'article entier

Atelier de fabrication de notre maroquinerie en Espagne
Atelier de fabrication de notre maroquinerie en Espagne

C’est au cœur de l’Andalousie, dans la petite bourgade d’Ubrique, que s’établit notre atelier de maroquinerie partenaire. 
Voir l'article entier
montre acier 316L
Acier 316L : Quelles sont ses spécificités ?

L’acier est un alliage de métal constitué principalement de fer mais également de carbone. 
Voir l'article entier
Premier jour du printemps, pourquoi tombe t'il un 20 mars cette année ?
Premier jour du printemps, pourquoi tombe t'il un 20 mars cette année ?

Notre calendrier est divisé en quatre saisons, dont les changements sont marqués par la position du Soleil sur la Terre lors des solstices ou des équinoxes.
Voir l'article entier

Le plus beau reste l'avenir