Quick delivery - Payment in three installments - 2 year Warranty

Research

Store 53 rue Saint André des Arts, Paris 6th - Email: Hello@charlie-paris.com - Tel: +33967411237

Mouvement automatique d'une montre : Comment fonctionne t-il ?

Le mouvement d'une montre est le mécanisme qui permet à une montre de fonctionner. Pour bien comprendre le fonctionnement d’un mouvement de montre automatique, il faut tout d’abord en apprendre davantage sur ses composants principaux.

Voici ses principaux composants :

  • Le rotor  C’est la masse oscillante du mécanisme. En clair c’est un poids en forme de demi-cercle attaché au mouvement. Il tourne à 360° selon les mouvements du poignet et permet grâce à une série de rouages, de remonter le ressort de barillet fournissant ainsi de l’énergie mécanique à la montre.
  • La  couronneC’est la petite molette située sur le côté droit de votre montre. Elle est fixée sur la tige de remontoir et sert à remonter le ressort de barillet. 
  • Le barillet  C’est une bande d’acier élastique qui fournit l’énergie nécessaire au mouvement lorsqu’il est armé, c’est-à-dire tendu. Le barillet entraîne le rouage de la montre, activé par le déroulement d’un ressort qu’il contient, appelé ressort de barillet. 
  • Le système de transmission  (qu'on appelle rouage) : Il transmet l’énergie accumulée dans le ressort de barillet jusqu’à la roue d’échappement via une série d’engrenages. 
  • La roue d’échappement  C’est la pièce centrale du système de rouage qui va distribuer l’énergie à la fois à l’organe réglant ainsi qu’au reste de la montre une fois régulée.
  • L’organe réglant est constitué du couple balancier spiral qui le coeur de la montre. Grace à ses allés retours continus (qu’on appelle oscillation) elle va donner le rythme de toute la montre. Le spiral agit comme un ressort pour le balancier et permet de le ramener au point de départ à chaque alternance. Autrement dit, le spiral sert à battre la mesur. Et de l’ancre qui est en lien avec l’échappement. Elle va transmettre la force du ressort de barillet, en faisant l’intermédiaire entre la chaîne de rouages et le balancier, à chacune des alternances du balancier.

Les éléments qui permettent le bon fonctionnement de la montre

  • Les rubis : Ce sont des pierres d’une grande dureté qui permettent de réduire les frottements et l’usure des composants du mécanisme.
  • La platine : C'est une plaque qui soutient l'ensemble des composants du mouvement mécanique d'une montre. 
  • Les ponts : Les ponts permettent de fixer les pièces qui sont situées sur la platine. 

composants mouvement automatique

Le fonctionnement d'un mouvement de montre automatique

Maintenant que vous connaissez parfaitement les principaux composants du mouvement mécanique, nous allons voir comment fonctionne réellement un mouvement automatique. Voici les six principales étapes qui permettent de mieux comprendre comment les aiguilles de votre montre tournent : 

  • Étape 1 : Le Remontage automatique ou manuel

Cette étape permet à la montre d’accumuler l’énergie nécessaire pour son bon fonctionnement. Il existe deux façons pour remonter sa montre : automatiquement grâce aux mouvements du poignet qui font tourner le rotor et remontent ainsi le ressort de barillet, ou manuellement en tournant soi-même la couronne.

  • Étape 2 : Le Stockage

Une fois l’énergie récupérée par la montre, elle est stockée. Plus précisément, l’énergie s’accumule dans le barillet qui renferme un long ressort, le remontage tend ce ressort.

  • Étape 3 : La Transmission

Cette étape permet à l’énergie accumulée d’être délivrée via une chaîne de rouages. Le système de transmission transfère l’énergie vers l’organe réglant (étape 4) via la roue d'échappement qui viendra ensuite redistribuer cette énergie une fois régulée vers l’affichage de la montre (étape 5).

  • Étape 4 : La Régulation 

L’énergie est maitrisée par l’oscillation du balancier spiral en lien direct avec l’ancre. La régulation se situe au bout de la chaîne et agit sur tous les composants qui se trouvent avant elle. La régulation a pour rôle de « freiner » l’énergie du ressort. 

  • Étape 5 : L’Affichage

Grâce à la régulation constante effectuée dans l’étape précédente, l’ancre délivre une marche régulière à tout le mécanisme. À chaque série de battement du balancier l’échappement fait le lien avec les rouages sur lesquels sont chassées les aiguilles de la montre. Ça y est, vous êtes à l’heure !

Comme vous pouvez le remarquer, le fonctionnement d’un mouvement automatique n’est pas linéaire, il y a un va-et-vient entre la transmission et la régulation. D’un point de vue esthétique, les montres automatiques présentent un bel avantage. L’aiguille des secondes se déplace de manière fluide grâce à la combinaison de petits sauts, contrairement à la trotteuse d’une montre quartz qui effectue un saut à chaque seconde.

fonctionnement mouvement automatique