Quick delivery - Payment in three installments - 2 year Warranty

Research

Store 53 rue Saint André des Arts, Paris 6th - Email: Hello@charlie-paris.com - Tel: 0967411237

Rubis au sein d'une montre et de son mouvement : À quoi servent-ils?

Vous connaissez sûrement les rubis, cette pierre précieuse d'un beau rouge souvent taillée en bijou. Mais connaissez-vous les rubis au sein d'une montre ? Vous ne le savez peut-être pas mais de nombreux rubis sont présents dans les rouages d'une montre. Mais à quoi servent les rubis à l'intérieur d'une montre ? Dans cet article, nous allons vous expliquer le rôle des rubis au sein d'une montre. 

À quoi servent les rubis à l’intérieur d’une montre ?

Vous ne le savez peut-être pas mais les mouvements des montres mécaniques comportent de nombreux rubis.Ils sont là pour assurer aux montres un bon fonctionnement et une fiabilité dans le temps. Les rubis présents au sein du mouvement d’une montre mécanique (et donc d’une montre automatique également) servent à limiter les frottements au sein de ce dernier. S’il n’y avait pas de rubis, il y aurait des frottements métal contre métal qui, à force, endommageraient le fonctionnement de la montre. Les rubis sont fixés sur les pivots des axes du balancier et des rouages, en d’autres termes, là où les zones de friction sont les plus importantes. Ils sont disposés en forme de coussinet aux extrémités des pivots et permettent de maintenir en place toute la structure du mouvement.  Le rubis est la deuxième pierre la plus dure après le diamant avec un coefficient de friction très faible, c’est pourquoi, le rubis est la pierre choisit pour être au cœur du mécanisme. Les frottements sont donc fortement minimisés, par conséquent il y a moins de perte d’énergie au sein du mouvement. En somme, la présence de rubis permet donc d’améliorer la précision de la montre, sa durabilité et sa fiabilité dans le temps.

Plus il y a de rubis dans les montres, plus ma montre a de la valeur ?

Il faut toutefois mentionner que les rubis utilisés dans les mouvements de montres mécaniques sont des rubis de synthèse. En effet, Auguste Verneuil établit en 1902 un processus permettant produire des rubis en laboratoire. Ce processus a même pris le nom de son inventeur, on l'appelle procédé de Verneuil. Avant l’invention de ce procédé, les montres mécaniques étaient pourvues de vrais rubis, ainsi plus leur nombre augmentait plus la montre avait une valeur élevée. Le rubis de synthèse étant beaucoup moins cher à produire que le rubis classique, il s’est largement répandu au sein de l’industrie horlogère surtout depuis la flambée du cours du rubis en 1920. Les rubis de synthèse utilisés dans une montre mécanique présentent exactement les mêmes propriétés chimiques que le rubis traditionnel. Le rubis synthétique est le résultat de la fusion entre de la poudre d’oxyde d’aluminium et du colorant rouge.

Pour résumer, un mouvement qui comporte de nombreux rubis ne sera pas nécessairement plus cher car le rubis de synthèse a une faible valeur marchande. En revanche, plus un mouvement possède de rubis, plus il s’agit d’un mouvement « complexe » et peut donc être gage d’une certaine qualité.